Aller sur lewagon.com

Comment Le Wagon m’a permis de mieux appréhender l’aspect produit.

"J’ai connu plusieurs aventures entrepreneuriales, mais je sentais qu’il me manquait une dimension produit". C’est dans ce cadre que Simo décide de rejoindre la formation le Wagon.
Sommaire

Peux-tu te présenter et nous parler de ton parcours ?

Bonjour, je suis Simo, cofondateur de folk. J’ai fait une classe préparatoire à Paris, avant d’intégrer HEC. J’ai travaillé en banque (Morgan Stanley) et en Conseil en Stratégie (McKinsey). 

J’ai ensuite rencontré Thibaud Elziere (le fondateur d’eFounders) suite à mon passage au Wagon. On a lancé folk avec Jean-Yves.


Pourquoi as-tu fait le Wagon ?

J’ai toujours voulu monter ma propre entreprise. J’ai connu plusieurs aventures entrepreneuriales, mais je sentais qu’il me manquait une dimension produit. C’est dans ce cadre que j’ai voulu faire le Wagon, pour mieux comprendre comment fonctionne une équipe Produit. 


Tu as lancé folk après Le Wagon, tu peux nous en dire plus ? Comment est née ta startup ?

Cette startup est née de la rencontre avec Thibaud. 

Au moment de quitter le Wagon, je me suis posé beaucoup de question de ma prochaine aventure. Pour répondre à ces questions, j’ai pris le parti de contacter des personnes que j’admirais : des entrepreneurs, des investisseurs, des anciens alumnis, etc. 

Je me suis rendu compte que ce processus, pourtant simple, était assez frictionnel. C’était dur de centraliser toute sa donnée de contact à un endroit, de follow-up proprement. C’est pourtant si vital dans le monde professionnel de gérer ses relations, seul ou en équipe. 

Thibaud et eFounders réfléchissait à ce sujet depuis longtemps, qui est né d’abord d’un besoin interne.

En quoi tes compétences acquises au Wagon t’ont aidées dans la création de Folk ?

Quand on cherche à monter une entreprise logicielle, je pense que c’est assez fondamental de comprendre, ne serait-ce que dans les grandes lignes, les concepts fondamentaux : backend, frontend, PR, merge requests, etc. 

Ça permet de pouvoir étoffer son approche produit et design. 

Et maintenant, quelle est la suite pour folk ?

On construit un outil pour permettre à des millions de personnes qui ont besoin de gérer des relations tous les jours, dans le cadre de leur travail. Cette mission nous anime et ça risque de nous prendre quelques années d’y arriver.

Quelques visuels du produit ci-dessous :







Je vous invite également à jeter un œil aux démos sur notre page Youtube.

On a levé notre 5,5M$ avec Accel et des angels venant de boites que l’on admire, comme le fondateur de Dropbox, Webflow, Behance, Pitch, Alan, Qonto ou des personnes venant de Intercom, Stripe, Figma, Notion, etc.

On est une petite équipe commando, d’une vingtaine de personnes, on tente de rester très focus et d’avancer vite. On recrute : https://work.folk.app/

Quels conseils donnerais-tu aux futurs entrepreneur.se.s du Wagon ?

Profiter du temps passé sur place. C’est une expérience hors du temps où pendant quelques semaines on a la chance d’investir sur soi et d’entrer dans un cycle de pur apprentissage, avec des personnes sympas. 
Les internautes ont également consulté :
Pour développe mes compétences
Formation développeur web
Formation data scientist
Formation data analyst
Les internautes ont également consulté :

Suscribe to our newsletter

Receive a monthly newsletter with personalized tech tips.