Aller sur lewagon.com

Briser le plafond de verre et s’orienter vers le monde de la data avec Sarah Roy, Data & Insights Lead chez Airbnb

Sommaire

Rencontrez Sarah Roy, Data & Insights Lead chez Airbnb. Nous avons discuté avec elle de son passage des relations publiques au secteur de la data. Découvrez ses conseils pour briser le plafond de verre et intégrer le monde de la tech !

Bonjour Sarah, pouvez-vous nous parler de vous ? 

Je m’appelle Sarah Roy, je suis Global Narrative Insights Lead chez Airbnb, ce qui veut dire que j’analyse les données internes d’Airbnb pour identifier des tendances qui viendront nourrir les contenus de l’équipe relations presse. Je suis également chargée de mesurer et analyser les retombées presse dans le monde.

Qu’est-ce qui vous a donné l’impulsion de passer d’un poste en communication & RP à celle de Lead Data & Insights ?

J’ai commencé chez Airbnb en tant que responsable Relations Presse pour la France, et j’ai commencé à utiliser la data pour informer les journalistes des tendances que nous observions sur la plateforme. Au début, je demandais aux analystes et assez vite j’ai voulu être capable de faire ce travail par moi-même pour ne pas les solliciter en permanence.

J’ai commencé par utiliser des queries existantes et modifier des paramètres simples comme les dates ou les lieux, et je me suis prise au jeu et j’ai continué à apprendre par itérations.

Au fil du temps, j’ai réalisé que les projets qui m’intéressaient le plus avaient tous une composante data; et en parallèle de nombreux collègues ont commencé à me consulter pour leurs propres projets data. J’ai commencé à faire l’interface entre l’équipe RP et le data analyste qui était en charge des queries de l’équipe : je rendais les demandes de l’équipe compréhensibles pour lui et j’expliquais la data qui n’avait pas toujours de contexte aux communicants. Une sorte de google translate RP/data !

Pouvez-vous nous parler de votre parcours pour briser le plafond de verre dans ce domaine ?

C’est ma manager de l’époque qui a émis l’idée de créer un nouveau poste pour moi au sein de l’équipe communication. Cela faisait 6 ans que je m’occupais des relations presse en France. Au cours d’une évaluation annuelle où nous discutions de mon évolution de carrière, elle m’a dit qu’elle avait bien compris que je n’étais pas particulièrement inspirée par l’étape “naturelle” qui m’attendait, à savoir de la coordination européenne en relations presse.

Cela faisait déjà quelques mois que je faisais l’interface RP/data pour mes collègues et elle a proposé de créer un poste à part entière, au sein de l’équipe communication, ce qui est encore aujourd’hui très rare. J’ai donc transitionné d’un poste de responsable RP à un job 100% data et insights.

Quels ont été les plus grands défis auxquels vous avez été confrontée en cours de route ?

Cela a vraiment été le grand écart de passer d’un job à l’autre. Cela faisait plus de 10 ans que je faisais des relations presse, principalement basées sur le relationnel et le rédactionnel, et je passe désormais une majeure partie de mon temps dans des spreadsheets et à écrire des queries SQL !
Le principal défi a été de me défaire d’un très gros syndrome de l’imposteur, car je suis amenée à interagir régulièrement avec des experts data très pointus.Je devais par ailleurs me former progressivement à la rédaction de queries, mais il s’est avéré que je me suis retrouvée assez vite seule sur le sujet, et j’ai donc dû me mettre à niveau plus vite que prévu.

Quelles stratégies avez-vous utilisées pour surmonter ces défis et finalement réussir ?

Fort heureusement, j’adore apprendre de nouvelles choses, donc j’ai commencé par là. J’ai suivi un programme de formation interne (Data University) et j’ai passé beaucoup de temps à regarder le travail des autres analystes, lire les compte-rendus et toutes les newsletters internes possibles : cela a été une grande source d’apprentissage et d’inspiration.

Par ailleurs, j’ai vite réalisé que mon expérience dans les relations presse était une vraie chance dans ce nouveau poste. En effet, un analyste très expérimenté sera surement toujours meilleur que moi pour effectuer une micro-analyse très pointue, mais je saurais mieux ce qui va intéresser un journaliste et comment utiliser des metrics facilement compréhensibles pour le grand public.

Quels conseils donneriez-vous aux personnes qui souhaitent faire la transition vers le monde de la Tech ou de la Data ?

Le meilleur conseil que je tire de mon expérience est de voir s’il est possible de faire une transition s’appuyant sur vos savoir-faire actuels. Je n’aurais jamais pensé à transitionner vers le monde de la data sans le tremplin que mon expérience en relations presse m’a fourni.

Merci Sarah !

Les internautes ont également consulté :
coding, team work and a lot of good time

Les 12 et 13 juillet dernier avait lieu le HackerFest, un marathon d’innovation dans le

Pour développe mes compétences
Formation développeur web
Formation data scientist
Formation data analyst
Les internautes ont également consulté :
Le Wagon was the perfect “move” to change careers

Pierre est peut-être un professionnel avec un intéressant parcours – il a travaillé comme spécialiste

Suscribe to our newsletter

Receive a monthly newsletter with personalized tech tips.