Aller sur lewagon.com

Venir à Tokyo pour étudier le développement Web ou la Data Science ? Quatre étudiants internationaux partagent leurs expériences !

Tu envisages d’étudier le développement Web ou la Data Science au Japon ? Si oui, tu n’es pas le seul ! Depuis que le Japon a rouvert ses frontières en octobre 2022, de nombreux étudiants viennent à Tokyo depuis le monde entier pour profiter des bootcamps offerts par Le Wagon.

 

Tokyo est l’une des villes les plus attrayantes au monde, mêlant une culture riche et une scène startup active. Dans cet article, nous laissons le “micro” à nos étudiants en développement Web et en Data Science qui sont venus au Japon pour étudier au Wagon, et qui vont nous partager leurs expériences. Découvrez les raisons pour lesquelles ils ont choisi Tokyo, ainsi que leurs conseils et astuces pour profiter de votre séjour au Japon.

 

Markus
Allemagne, Berlin
Étudiant en développement Web


Qu’est-ce qui t’a amené à Tokyo ?

Bien qu’il y ait un campus de Le Wagon juste à côté de chez moi à Berlin, je voulais combiner mes études de développement full-stack avec une autre expérience, et apprendre la programmation dans une culture très différente de l’Europe. En tant qu’entrepreneur, pouvoir réseauter n’importe où et n’importe quand est crucial pour moi, et Tokyo semblait être la ville parfaite pour cela.

As-tu des conseils pour profiter au maximum d’une expérience “bootcamp” à Tokyo ?

Quand j’ai du temps libre, j’essaie d’explorer au maximum différentes régions autour de Tokyo. Pour une excursion sur la journée, je recommande vivement une randonnée au mont Takao. C’est facilement accessible depuis le centre de Tokyo et offre une vue imprenable sur le paysage environnant.

Pour la vie nocturne j’ai beaucoup aimé le club Vent à Omote-sando, et comme la nourriture était l’une des principales raisons de mon voyage au Japon, Hiroo est un de mes quartiers préférés avec de nombreux restaurants sympas en dehors des sentiers battus. C’est aussi un quartier agréable pour une promenade tranquille le week-end.

Quels sont tes projets après le bootcamp ?

Je vais continuer à évoluer dans l’univers startup, probablement du côté du développement de produits web. En fonction de mon aisance avec les compétences que j’aurai acquises au Wagon, j’aimerais soit rejoindre un accélérateur et travailler sur mon propre projet, une autre startup en phase de croissance, ou alors un cabinet de VC pour pouvoir collaborer avec d’autres fondateurs et profiter de leurs expériences.


Neyla
New York/Casablanca, Maroc
Étudiante en Data Science

 

Qu’est-ce qui t’a amené à Tokyo ?

J’ai étudié les sciences politiques, et je travaillais pour une startup à New York avant le bootcamp. Mon objectif en venant ici était d’améliorer mon esprit analytique, et à plus long terme de créer une solution EdTech pour les personnes en échec scolaire dans les pays en développement.

J’avais déjà visité le Japon en 2018, et je m’étais promise de revenir et d’y passer un peu plus de temps comme une locale… ce que je fais maintenant !

As-tu des conseils pour profiter au maximum d’une expérience “bootcamp” à Tokyo ?

Pour le bootcamp en lui-même, mon conseil principal est de ne pas hésiter à poser des questions ! Les TAs sont vraiment là pour nous aider à comprendre chaque concept en profondeur, et l’entraide avec les autres élèves est aussi très utile. Je conseillerais également de passer du temps chaque soir pour revoir les points difficiles, et le système de flaschards est un bon moyen pour ça.

Ce week-end je vais à Kyoto, en espérant pouvoir profiter d’un environnement plus paisible que Tokyo. Je vais combiner visites touristiques et l’exposition Kyotographie qui se tient dans toute la ville !

Quels sont tes projets après le bootcamp ?

Après le Demo Day, je vais faire une courte pause et voyager pendant deux semaines autour du Japon. Au programme: Osaka, Naoshima et également Hokkaido tout au nord du pays.

Puis en septembre, je reviens en France pour commencer mon Master en Finance & Stratégie à Sciences Po Paris !

 

Hippolyte
Paris, France
Étudiant en Data Science

 

Qu’est-ce qui t’a amené à Tokyo ?

J’avais toujours voulu visiter le Japon, et j’ai pensé que venir à Tokyo serait une excellente façon de conclure mes études en Data Science. J’envisage même de revenir à Tokyo plus tard pour y travailler, donc participer au bootcamp me donne un bon aperçu de ce que pourrait être la vie quotidienne ici.

As-tu des conseils pour profiter au maximum d’une expérience “bootcamp” à Tokyo ?

Le bootcamp Data Science est vraiment exigeant et me demande beaucoup de travail après les cours, donc je ne sors généralement pas en semaine. Je pense que c’est important de se donner au maximum tout au long de la semaine pour pouvoir profiter un peu du temps libre le week-end.

Si vous cherchez à optimiser votre budget à Tokyo, une bonne ressource est de consulter Tokyo Cheapo (https://tokyocheapo.com/), ou alors de bien recherche les endroits que vous allez visiter pour avoir une idée des prix. Pour des excursions d’une journée autour de Tokyo, je recommande le mont Takao ou  Kamakura – pour un week-end, le mont Fuji ou d’autres destinations comme Hakone ou la côte Pacifique près de Chiba. Si vous avez la chance de vous faire des amis locaux (ce qui est relativement facile durant le bootcamp), vous pourrez également découvrir des destinations plus pittoresques. Masafumi, un autre un des étudiants du batch Web Development au Wagon, nous a emmenés à la rivière Akigawa près d’Akiruno, qui n’est vraiment pas une destination touristique, mais qui vaut le détour. Bien que le Japon puisse être cher si on veut vraiment en profiter au maximum, je recommande vivement de passer un week-end dans un ryokan comme à Hakone, par exemple.

Enfin, penser à investir dans des guides de voyage un peu atypiques – Les guides Lonely Planet sont utiles, mais j’ai par exemple préféré « Tokyo Like a Local » d’Eyewitness. C’est un excellent guide avec pour l’instant un taux de réussite de 100% pour toutes les adresses recommandées que j’ai pu essayer.

Quels sont tes projets après le bootcamp ?

Après la Career Week, je resterai encore trois semaines avant de retourner en France, et je compte en profiter au maximum. Je pense voyager à Nara et dans la péninsule de Kii, ainsi que Hiroshima et Miyajima, avec éventuellement des arrêts à Himeji et Okayama sur la route. Il est possible que j’aille dans le Nord à Hokkaido pour voir Daisetsuzan, Akan Mashu, Shiretoko, Sapporo. Une chose est sûre : je vais aussi passer quelques jours sur l’île Amami dans la préfecture d’Okinawa pour profiter de la plage après 10 semaines de Python.

 

Juan
Melbourne, Australie
Étudiant en développement Web

 

Qu’est-ce qui t’a amené à Tokyo ?

J’étais déjà venu au Japon il y a quelque temps en tant que touriste. Je n’avais pas réellement planifié d’étudier le développement Web au départ, mais en m’intéressant à ce domaine, j’ai découvert que le coût d’un bootcamp au Japon serait bien moins cher qu’en Australie. Et maintenant, me voilà au milieu de Javascript et Ruby, à Tokyo !

As-tu des conseils pour profiter au maximum d’une expérience “bootcamp” à Tokyo ?

Connaître quelques bases de japonais peut être utile pour faire connaissance avec les habitants et découvrir plus en détails la culture.

J’ai aussi tendance à voyager léger et à prendre seulement le nécessaire. Pour un séjour de trois mois, je suis parti avec 10 kg !

Autre “pro tip”, les billets d’avion à l’intérieur du pays sont souvent moins chers que les billets de Shinkansen. Et pour les transports au quotidien, je conseille de trouver un logement pas trop loin du campus pour pouvoir se déplacer à vélo – le train peut revenir assez cher.

Vous pouvez d’ailleurs planifier à l’avance et réserver des logements abordables sur des sites web japonais plutôt que sur des sites web étrangers en anglais, souvent plus chers.

Pour le réseautage, Meetup est une excellente application, et beaucoup d’événements en Anglais sont organisés chaque semaine.

Dernier conseil de pro: les bentos (boîtes-déjeuner) et beaucoup d’articles périssables sont moins chers après 21 heures.

Quels sont tes projets après le bootcamp ?

J’envisage de lancer ma société en Australie, en partant de l’idée que nous allons développer durant les deux dernières semaines du bootcamp. Je postule actuellement auprès de différents accélérateurs de startups pour obtenir des financements !

Merci à Markus, Neyla, Hippolyte et Juan pour vos réponses !
En souhaitant que cette expérience vous rapproche de vos objectifs, et de la réalisation de vos projets futurs. Bonne chance pour la fin du bootcamp et pour le reste de vos aventures au Japon !

Des questions sur les programmes de développement Web ou de Data Science à Tokyo ? N’hésitez pas à nous contacter par e-mail, ou à prendre rendez-vous pour une consultation via Zoom.

Les internautes ont également consulté :
Pour développe mes compétences
Formation développeur web
Formation data scientist
Formation data analyst
Les internautes ont également consulté :
Chanteur lyrique, acteur & développeur freelance

Chanteur lyrique, acteur, consultant en business development, analyste en marché financier, développeur…Jonathan a un parcours

Suscribe to our newsletter

Receive a monthly newsletter with personalized tech tips.